Fin de chantier

Publié le 24 Mars 2013

Voila la carène est terminée. N'étant pas un spécialiste du pistolet le résultat est plutôt satisfaisant. La bonne préparation a facilité l’application de l'antifouling.

Fin de chantier
Fin de chantier
  • Quelques détails sur les système de relevage des safrans, le jeu a été réduit pour améliorer aérodynamisme et éviter d'attraper des algues.
  • Même chose pour les ogives de palier de quille.
  • Le capteur de sondeur (mesure de profondeur - celui de l'AV) a été remplacé, le diamètre du capteur ayant changé, il a fallu remplacer le passe coque. L'autre passe coque est pour la mesure de vitesse, donnée très importante pour le pilote.
Fin de chantierFin de chantier
Fin de chantierFin de chantier

Voici le nouveau capteur de vent du bateau.

Située tout en haut du mat, la girouette anémomètre doit donner une mesure fiable au pilote pour pouvoir aller vite. Je me suis aperçu que ce n’étais pas toujours le cas. En effet sur nos bateaux, la grand voile possède une corne très importante ce qui canalise le vent localement au niveau de la tête de mat. La mesure est erronée, le pilotage n'est pas optimal et le pilote peu même décrocher dans certaines conditions.

Le phénomène est bien connu, et Il existe en option un capteur adéquat chez le fabricant du pilote mais l'option est hors de prix.

Aussi lorsque Stan m'a dit qu'il avait récupéré un tube carbone d'une ancienne girouette je me suis décidé à faire la modification. L’orignal est en haut.

Je pense aussi rajouter au printemps un compas electronique équipé de capteur de mouvement sur les trois axes. Ce capteur permet outre le cap, de mesurer les mouvements du bateau et donc de corriger la mesure du vent réel lorsque la girouette est secouée tout la haut.

Ces deux modifications devraient apporter une hausse spectaculaire des performances sous pilote automatique.

Fin de chantier
Fin de chantier

Rédigé par Maxime Sallé

Commenter cet article