Quelques nouvelles du chantier d'hiver

Publié le 13 Mars 2013

La semaine passée, la coque a été en partie repeinte, les retouches ont masquées les différents "accidents" qui sont arrivés durant ces deux années de courses non stop. Merci à Stan pour le coup de pistolet et le lustrage dans les règles. Tout ces travaux de finitions prennent beaucoup de temps mais ils sont indispensables.

Cette semaine je m'attaque à la peinture sous-marine. Après avoir suspendu le bateau, j'ai débuté le décapage de la coque à l'aide d'un décapant puissant, ce n'est pas la partie la plus sympa du chantier mais cela permet de ne pas abimer la coque. Cela simplifiera beaucoup la peinture au pistolet.

Le 348 vole dans le hangar ! Un peu moins de la moitié de la coque est décapé. Le décapant permet de gagner un temps fou mais n'est pas donné !

Le 348 vole dans le hangar ! Un peu moins de la moitié de la coque est décapé. Le décapant permet de gagner un temps fou mais n'est pas donné !

Tous les gros travaux de stratification sont désormais terminés:

  • Le calage des safrans est fini
  • la varangue cassée lors de la course Les sables Les Açores Les sables l'été dernier a été refaite (la réparation provisoire faite en mer était solide mais j'ai préféré tout refaire pour ne pas prendre de risque.).
  • Le bateau a été équipé d’écarteurs (out-rigger).
Quelques nouvelles du chantier d'hiver
  • Plusieurs pièces en carbone ont été réalisées afin de pouvoir installer le nouveau vérin de pilote automatique. J'en ai profité pour modifier l'axe de la barre et je me suis fait plaisir en fabricant une barre en bois lamellé-collé. Au final la barre en bois est légèrement moins lourde que celle en mousse-carbone mais elle est surtout bien plus esthétique !

Quelques nouvelles du chantier d'hiver

Out-rigger à babord. Il s'agit d'un tube carbone ayant pour mission d'écarter le bras pour que le bout rappel plus vers l'exterieur. La difference d'angle n'est pas énorme mais cela va considérablement simplifier et rendre plus sur les empennages. Il a fallu grefer un tube de diametre légerment plus grand à l'interieur sur la structure du bateau. La modification n'est pas anodine car le percage s'effectue juste sous les cadenes de haubans.

Rédigé par Maxime Sallé

Commenter cet article